Est-ce le bon moment pour vous d’investir?

Salut Camarade!

Question existentielle n’est-ce pas? Êtes-vous trop jeune/vieux pour investir? Devez-vous attendre absolument d’être de carrière avant de pouvoir acheter? 👮‍🏣

Voici mon avis:
Il n’est jamais trop tôt et il n’est jamais trop tard pour investir dans l’immobilier. (Passer la soixantaine, les banques auront quand même plus de mal à vous prêter )

La vérité c’est qu’il n’y a pas meilleur moment que maintenant pour investir!

Je ne vais pas vous mentir, plus vous passerez tôt à l’action, plus tôt vous vous enrichirez. Le temps est votre meilleur allier dans l’immobilier.

La différence est énorme entre celui qui investi à 20ans et celui qui commence à 40 ans.
Le 1er sera pleinement propriétaire de ses appartements (avec toute la liberté que cela procure) le jour où le deuxième songera seulement à commencer.

Si vous avez déjà la quarantaine passée, ce n’est pas une excuse pour ne rien faire! Il n’est jamais trop tard. Vous profiterez juste des rentes de vos investissements un peu plus tard .

Si vous êtes jeune gendarme dans la vingtaine, les possibilités sont énormes pour vous. Ne tombez pas dans ce piège de penser que vous êtes trop jeune pour investir.

J’ai moi-même commencé alors que j’étais monogalon. Si j’avais eu connaissance de toutes ces informations, j’aurai surement acheté des petits actifs (parking, studio) pendant mes années de GAV.

Pour celles et ceux qui se posent la question d’investir ou non avant d’être de carrière, voici le raisonnement qui m’a finalement poussé à passer à l’action avant d’obtenir mon 2ème chevron .

Après avoir posé le pour et le contre, j’ai conclu que je ne risquai pas grand chose à acheter en étant encore sous contrat.

Au pire que pouvait-il m’arriver? Un retour à la vie civile si je n’obtenais pas mon CAT… Au fond, était-ce si grave que cela?
Après tout, je ne suis pas plus c… qu’un autre, j’aurai rapidement retrouvé du travail.

La seule chose que je risquai, c’était une éventuelle baisse de mes revenus. Cela n’aurait pas été si grave car j’ai l’objectif de toujours trouver des investissements qui s’autofinancent complétement (d’où l’importance d’avoir un loyer supérieur à la mensualité d’emprunt pour ne pas mettre d’argent de sa poche chaque mois).

Si j’avais dû malencontreusement quitter l’institution, je ne me serai pas retrouvé dans le civil sans rien. Mes années en Gendarmerie m’auraient aidé à investir dans 1 ou 2 appartements. Quelque part j’aurai eu le sentiment de ne pas avoir perdu mon temps…

Je m’amuse souvent à dire que l’investissement immobilier c’est d’abord 80% dans la tête et ensuite 20% d’actions.

Une fois que l’on a mis de coté ses blocages psychologiques, on se rend compte que les possibilités sont bien réelles. Ensuite, il suffit d’apprendre les bonnes méthodes et les appliquer!

Je conclurai cet article par cette phrase qui est largement reprise sur le web mais qui à mon sens est criante de vérité:

« Le meilleur moment pour investir dans l’immobilier c’était il y a 20 ans. Le deuxième meilleur moment c’est aujourd’hui. »

Leave A Response

* Denotes Required Field